Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partagez !
Galerie


Sondage

6- Science & technologie des Lossyans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6- Science & technologie des Lossyans

Message par psychee le Ven 30 Jan - 20:50


Les différentes civilisations Lossyannes sont en général, à peu près sur un même niveau technologique, aussi étrange que cela puisse nous paraitre. Il existe pas mal de cultures et peuplades primitives ou tribales, mais elles sont en général de dimensions et d'influence réduite et les lossyans leur accordent un mépris notoire.

6-1 La notion de "civilisé"


Un lossyan définit en général être "civilisé" : celui qui connait les Vertus, les préceptes et les codes et dogmes de l'Eglise du Concile, ainsi que les règles de l'hospitalité et de l'honneur. Aucun rapport donc avec le fait de savoir lire et écrire ou être cultivé. Un lossyan "civilisé" sera d'autant plus considéré, si en plus, il sait parler l'athemaïs, la lingua franca de Loss.

Tout ce qui n'est pas "civilisé" et ne comprends las les Vertus, ni ne suit les préceptes de l'Eglise du Concile est barbare, pour un Lossyan. Les barbares ne sont pas protégés par les lois et les codes, et on peut très bien les chasser, les traquer, les asservir. Y compris un terrien avec toute sa culture et ses connaissances, qui se retrouve perdu sur Loss.

6-2 L'érudition des lossyans


Le lossyan moyen est, du point de vue de l'occidental du 21ème siècle, inculte. Il sait compter, mais pas écrire, ni lire. C'est un fermier ou un éleveur qui vit de la terre et ne connait rien dans le domaine scientifique. S'il peut parler de quelques us et coutumes de régions voisines, sa connaissance géographique ne dépasse pas les routes et les pistes de sa région d'origine. La plupart des lossyans n'ont jamais voyagés qu'au plus proche marché d'importance, voir en pèlerinage dans un temple d'une cité-état. Quand à leurs connaissances propres, elles se limitent en général à celles de leur métier et ils auraient du mal à appréhender des idées innovantes ou révolutionnaires. Bref, ils ne sont pas très cultivés et leurs préoccupations principales consistent à travailler pour nourrir leur famille, trouver comment passer les saisons difficiles et les hivers pénibles et ne pas s'attirer les mauvaises augures, la colère des esprits, des ancêtres, des dieux, et de la nature hostile.

Cependant, les lossyans sont aussi des gens curieux, aventureux et d'une bravoure générale assez notoire, ce qui tends à faire naitre pas mal de penseurs, de chercheurs et d'explorateurs. Les plus grandes cités-états ont des universités et des collèges et le métier d'ingénieur -dans tous les domaines- est assez courant. L'intelligence et la culture sont respectées et recherchées, tant qu'elles ne viennent pas directement remettre en doute les préceptes religieux du Concile.

6-3 Les artefacts du passé


Avant que les humains ne soient implantés sur Loss, trois civilisations étranges y ont évolués, progressés et se sont autodétruites. Il en reste des vestiges rares et comme effacés, mais où un explorateur opiniâtre peut trouver des trésors étranges et uniques. Dans l'immense majorité des cas, ces artefacts ne servent à rien, à part faire joli pour ce qui peut pour un lossyan s'apparenter à un bel objet d'art. Mais certains donnèrent des idées et des pistes à des inventions technologiques aux lossyans et par exemple, leur connaissance en astronomie, l'invention des armes à impulsion, et leur découverte du sextant, ou encore de l'imprimerie et leur usage du Loss pour l'électricité, sont issue de certains artefacts. Les riches lossyans sont très friands de ces objets, et les intellectuels cherchent toutes les occasions de les étudier. Ce qui n'est pas aisé, car leur possession est fort mal vue par les Ordinatorii, et a conduit à quelques procès et exécutions pour hérésie après une trouvaille trop exotique, fonctionnelle et/ou dangereuse.

6-4 La technologie Lossyanne

Le niveau technologique et scientifique moyen des Lossyans s'apparente à peu près à celui des XVI et XVIIème siècle. Les mathématiques et la géométrie sont très avancées, l'astronomie et le mouvement des étoiles étudié, et observé. On cartographie toujours plus précisément le monde connu et les Lossyans sont des ingénieurs hydrauliques impressionnants. La biologie est encore un peu balbutiante, les premiers microscopes viennent d'être inventés depuis peu, l'optique se développe, mais la chimie est bien maitrisée, la physique commence à s'intéresser avec succès aux notions des atomes et des éléments, des gazs, des fluides ; et la médecine et la pharmacopée lossyane sont même surprenants d'efficacité pour un humain du 21ème siècle. Les lossyans savent employer engrais et jachères, agriculture maitrisée, l'irrigation, les moulins à eau et à vent, les machines-outils hydrauliques performantes, connaissent et emploient beaucoup l'imprimerie et le papier, ont des ateliers de tissage mécanisé plutôt efficaces, et maitrisent la fonderie et l'usinage de l'acier. Les outillages des artisans sont de qualité et très variés, et l'horlogerie et la micromécanique font leurs débuts. Un domaine dans lequel les lossyans ont une grande maitrise, est la construction de marine, et leurs navires sont remarquablement modernes et avancés.

6-5 Le loss


Le loss, un métal prodigieux sur lequel nous reviendrons, permet de fabriquer et alimenter des dynamos. Mais ces machineries en grande taille sont rares, le loss l'est lui-même. Elles ne sont donc pas répandues et les lossyans n'ont jamais bien compris les principes de l'électromécanique, et du moteur électrique. C'est une question de temps, mais les connaissances des lossyans sur l'électricité viennent de l'étude d'artefacts passés et la physique de l'électricité est balbutiante. Les Lossyans croient encore en grande majorité qu'il s'agit d'une force magique. Trop l'étudier est d'ailleurs mal vu par l'Eglise, comme pas mal d'autres choses.

Le loss peut être employé pour alimenter des systèmes électriques. Les lossyans savent faire des moteurs électriques simples et aussi des lampes, mais le loss est surtout employé pour son autre qualité : son magnétisme, et surtout sa capacité à créer un effet de lévitation, et de puissante répulsion. C'est avec ce principe que fonctionnent les pistolets et fusils impulseurs et que l'on fait voler les navires lévitant, qui permettent de s'élever dans les airs, hors de portée de la faune géante et agressive de Loss. On se sert aussi de ce que l'on appelle les moteurs à lévitation sur les chantiers urbains, pour soulever comme des plumes de lourdes charges et construire les bâtiments, ou encore déplacer des gravats en masse. Avec les effets électriques et magnétiques du Loss, on a crée nombre d'armes de contact terriblement efficaces, exotiques et dangereuses. Enfin, l'emploi de la chaleur électrique est connu, pour quelques "hauts-fourneaux" et permet de travailler certains métaux comme le titane et de faire des alliages très résistants et solides.

6-6 Les autres inventions lossyannes


Les lossyans utilisent aussi une sorte de résine plastique résistante, souple et dure, d'origine végétale, qui peut être travaillée et moulée à la chaleur et qu'ils nomment ciment de résine. Celui-ci, bien qu'encore peu répandu, entre dans la composition des pièces flexibles et de certains blindages légers, mais aussi d'instruments de précisions. Et pour la construction urbaine, ils connaissent le béton, même si l'emploi de la pierre et du bois est prédominante.

L'arbalète mécanique est répandue, comme les arcs à poulie. Les lossyans se servent d'armes à décharge éléctrique et de fusils impulseurs. Le verre transparent est assez courant, on y a inventé le grammophone, l'appareil photo, et les automates, la lunette astronomique et l'anémomètre. Et certaines armes de siège blindées feraient penser à nos tanks.

6-7 Inventivité & hérésies


Pour tout dire, quelque part, si on cherche, il y a forcément un savant ou un inventeur qui a conçu une petite merveille surprenante. Ce n'est pas pour rien qu'on parle de Da Vinci-Punk. L'ingéniosité des lossyans est surprenante, dans tous les domaines. En fait, son seul frein est le respect craintif et superstitieux des dogmes du Concile, qui interdit certaines recherches ou applications industrielles hérétiques. Comme les explosifs, par exemple. Ils sont connus, mais les Ordinatorii tentent de conserver un fort contrôle dessus, et dans certaines régions, c'est eux, et eux seulement, qui peuvent mandater des experts et ingénieurs qui les conçoivent et les emploient dans les chantiers et les mines sous leur strict contrôle. D'autre part, on n'ose pas encore s'en servir comme arme sauf exceptionnellement : les explosifs fiables et puissants sont rares, plus instables et dangereux que les impulseurs, bien moins compris et les lossyans voient évidemment en général d'un mauvais œil de se servir d'un truc dangereux condamné par le Concile. Il ne faut jamais sous-estimer la superstition des lossyans.
avatar
psychee
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 45
Localisation : Collonges, Valais, Suisse, quelque part sur la Terre

Feuille de personnage
Archetype: Erudit
Vertus:
VertusNiveau
Honneur4
Courage7
Sagesse7
Foi1

Voir le profil de l'utilisateur http://loss.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum